Abou-Simbel

Posté par le Sep 18, 2013 dans Histoire

Abou-Simbel

Site d’Égypte (IIe millénaire av. J.-C.), situé sur la rive gauche du Nil, au nord de la deuxième cataracte.

L’ensemble architectural d’Abou-Simbel est considéré comme l’un des plus beaux d’Égypte. Il fut réalisé sous le règne de Ramsès II, vers 1250 av. J.-C., et découvert, en 1812, par le Suisse Johann Burckhardt.

Cet ensemble comprend deux temples de taille inégale, bâtis en spéos, c’est-à-dire creusés à même le roc, dans une falaise de grès rose. Le plus grand est consacré à Ramsès II divinisé et aux dieux Amon-Rê, Rê-Horakhty et Ptah. Sa façade mesure 38 m de long, et elle est ornée de quatre statues de 20 m de hauteur; un couloir s’enfonce dans la falaise, à l’intérieur de laquelle on peut voir plusieurs salles décorées de fresques et de sculptures. Le second temple, plus petit, est conçu selon le même principe. Il est dédié aux déesses Isis et Hathor, ainsi qu’à la reine Néfertari, épouse favorite de Ramsès II.

L’intérêt du site est à la fois architectural et archéologique, car les sanctuaires entièrement en spéos sont très rares en Égypte. Aussi, lorsque l’édification du haut barrage d’Assouan entraîna une montée des eaux du Nil menaçant d’engloutir les temples, le gouvernement égyptien fit appel à l’aide internationale pour sauver le site: les temples d‘Abou-Simbel furent démontés pierre par pierre et reconstitués fidèlement à un niveau plus élevé. Financés par une cinquantaine de pays, avec l’aide de l’Unesco, ces travaux gigantesques ont duré quatre ans et demi. Le nouveau site fut inauguré en septembre 1968.

Avis sur Abou-Simbel

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *