La Momie égyptienne

Posté par le Sep 18, 2013 dans Histoire

momie

La momification vient tout d’abord des dieux. En effet, lorsque Seth tue Osiris, son corps est déchiqueté et envoyer dans plusieurs direction. Isis cherche son corps et avec l’aide d’Anubis, il recomposent son corps en le momifiant. Ainsi il peut ressusciter et régner dans le mode de l’au-delà. Les embaumeurs emportaient le cadavre dans la « Belle Maison », leur lieu de travail, et pratiquaient une incision sur le côté gauche, avec un couteau en pierre, pour enlever tous les viscères; le foie, les poumons, l’estomac et les intestins, ensuite déshydratés, étaient placés dans des vases spéciaux, les vases canopes. Puis le corps était immergé dans un bain de cristaux de natron, qui arrêtait la décomposition, et enfin, bourré de feuilles ou de sciure et enveloppé de bandelettes de lin.

La mise en bière était l’ultime étape de l’embaument. Quand le défunt était fortuné, le cercueil était composé de plusieurs éléments emboités les uns dans les autres, tous richement décorés. Bien protégé, le corps devait alors, selon les égyptiens, durer éternellement. Ils croyaient en effet que certains principes immatériels survivaient à la mort physique : le plus important le « Ka », représentait la force vitale du mort; le « Ba », l’esprit, était figuré par un oiseau à tête humaine; l’ombre du défunt, et surtout son nom, étaient également censés posséder une existence éternelle. La momification était donc destinée à fournir un support perpétuel à tous ces principes, et permettait au mort de continuer à vivre.

La momie a fascinée également les cinéastes qui reprirent ce thème plusieurs fois.

Ainsi dans « la Momie » avec Boris Karloff de 1932, le thème de la momie est repris avec une pointe de romantisme significative des années 30. La momie a également été reprise dans les films d’horreurs; et plus récemment dans « la Momie » et « le retour de la Momie » de Stephen Sommers. Le mythe de l’immortalité fait semble-t-il toujours rêver les hommes, et c’est certainement pour ça que le besoin de croire en une vie après la mort est toute aussi présente aujourd’hui qu’elle ne l’était il y a 4000 ans.

Avis sur La Momie égyptienne

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *